Estime de soiEstime de soi : se dénigrer est une mauvaise habitude à changer

L’estime de soi est un vrai sujet! Dresser la liste de ses défauts est souvent une tâche face à laquelle la majorité d’entre nous rencontre peu de difficultés. Mais tout se corse lorsqu’il est question d’énumérer les qualités. En effet, les personnes qui ne reconnaissent pas la valeur qu’elles ont sont nombreuses. Elles ont tendance à rechercher la reconnaissance de leur entourage : elles espèrent ainsi que leur famille, leurs amis, leurs collègues, etc. auront à leur égard des comportements positifs qui valideront leur valeur. Or, à trop attendre des autres, le seul sentiment qu’elles réussissent à récolter, c’est de la déception qui conduit, ensuite, aux reproches et à la rancœur…

Pourquoi cultivons-nous la mauvaise estime de soi qui amène le manque de confiance en soi?

Dans notre société occidentale, et particulièrement en France, reconnaître sa valeur, ses qualités, est mal vu : en effet, si on a une bonne estime de soi, on est souvent jugé comme « prétentieux ». Alors, pour ne pas recevoir cette étiquette, nombreux préfèrent se mettre en retrait, se dévaloriser.

Et j’ai remarqué que les jugements que nous portons sur nous-mêmes, ou que nous craignons de recevoir des autres, sont toujours à peu près les mêmes! Comme si cela était propre à l’être humain et non en fonction de nos expériences, de notre histoire… comme beaucoup le pensent. D’un côté, nous avons peur, si nous avons une trop bonne estime de soi, de faire mal aux autres, de déranger, d’être vu comme quelqu’un de méchant, etc. De l’autre, nous craignons d’être perçus comme quelqu’un de « nul/incapable », « faible »… et la liste d’adjectifs dans ce registre est longue! Alors, même si cela est bien dommage, c’est aussi rassurant de savoir que nous pensons quasiment tous cela naturellement, nous ne sommes pas un cas à part. Et c’est aussi très amusant de voir que nous cherchons tous à cacher la même chose au final!

Cette mauvaise habitude de cultiver une basse estime de soi est aussi nocive pour soi-même que pour leur relation avec autrui. A l’inverse, lorsque nous avons conscience de nos qualités, de notre valeur, cela a un impact positif sur nos relations avec les autres : nous pouvons, par exemple, entretenir de bons rapports avec eux car nous n’essayons pas de combler un manque. Ainsi, les échanges sont plus libres et respectueux.

Et voilà : c’est pour toutes ces raisons, que lorsque j’effectue des coaching de vie, j’axe en profondeur mon travail sur l’estime de soi (notamment grâce à la technique du Décodage Emotionnel©). Et après chaque séance, les clients voient vraiment la différence!

Découvrir une nouvelle façon efficace de coacher